Appel à contributions et à posters / Palais et châteaux

Depuis 1998, le colloque de Paray-le-Monial réunit chaque année, en octobre, chercheurs, universitaires et professionnels du patrimoine autour de thèmes liés à l’histoire de l’art et à l’archéologie en Europe occidentale. L’ édition 2019 innove avec :

  • La création du présent Carnet de recherche. 
  • Un appel à publications à l’attention des jeunes chercheurs (masterants, doctorants, jeunes docteurs) invités à proposer un article en lien avec le thème du colloque. Les articles retenus par le comité de lecture seront publiés dans le Carnet.
  • Un appel à posters à l’attention des jeunes chercheurs également et portant sur le thème du colloque : les posters seront exposés le jour du colloque et, éventuellement, lors d’autres manifestations scientifiques ou culturelles, et ils seront publiés dans le Carnet.

Thème de l’édition 2019 : Palais et châteaux

Palais et châteaux, deux histoires monumentales entremêlées. Construites sur le mont Palatin, qui a donné le mot palais (Pfalz, palace, palazzo, palacio), les demeures des empereurs romains réunissaient dans leurs murs l’habitation, la religion, la culture, le sport et le pouvoir. Au IXe s. encore, Charlemagne confiait à sa chapelle les archives de l’empire et aux thermes d’Aix ses heures d’exercices physiques. Les empereurs germaniques, les rois des royaumes d’Europe ont conservé l’union architecturale du politique et du religieux. D’origine plus récente, le château est né avec la féodalité, commençant modestement par des constructions de bois sur motte. Édifiés sur de plus grandes dimensions et augmentés d’une chapelle castrale (comme à Châteauneuf), les châteaux de pierre dominaient de petits territoires ou de plus vastes contrées, ils gardaient aussi des passages routiers, des ponts, des cols, des gués … Au XVe s., on a construit encore de vastes châteaux inutiles – l’artillerie les a rendus obsolètes – pour maintenir intact l’imaginaire du bon vieux temps. Emblème du pouvoir seigneurial, la vieille tour du Moyen Âge a pu être utilisée jusqu’aux XVIIe et XVIIIe s., où elle a été parfois incorporée au château classique ou a servi aux grands nobles de décor monumental pour rendre la justice. 

Les propositions d’articles et de posters peuvent concerner toutes les périodes mais doivent traiter de sites en Europe occidentale. Les édifices peuvent être conservés en élévation ou détruits.

Modalités de soumissions des articles

  • Les articles seront rédigés en français et ils seront publiés sur le Carnet entre octobre et décembre 2019. Le carnet possède un ISSN et est donc référencé dans le catalogue d’OpenEdition, le catalogue général de la BnF, WorldCat et ROAD.
  • Vous mentionnerez votre titre et organisme de rattachement (ex. doctorant en histoire de l’art moderne à l’Université Lyon 2 sous la direction de Mme N.).
  • Votre article contiendra 25 000 signes maximum (espaces compris) et 10 illustrations maximum.
  • Vous indiquerez la légende et l’auteur des illustrations (soyez vigilants sur les droits d’auteur). Toutes les illustrations devront être citées dans le texte comme suit : (fig. 5).
  • Les références bibliographiques apparaîtront en note sous la forme suivante :
    • Pour un ouvrage : Phalip, Bruno, Auvergne romane, Dijon, Faton, 2013.
    • Pour un article : Arlaud, Catherine, Burnouf, Joëlle, « L’archéologie du bâti existe-t-elle ? », Les nouvelles de l’archéologie, 1993, n° 53-54, p. 67-69.
  • Les articles étant destinés à une publication en ligne, nous vous remercions d’utiliser le système de double parenthèse pour les notes de bas de page. Dans votre texte, à l’endroit où vous souhaitez que l’appel de notes apparaisse, ouvrez une double parenthèse, puis écrivez votre note, puis fermez par une double parenthèse. Prenez soin de laisser un espace entre le texte et la première parenthèse ouvrante. Plus d’explications en suivant ce lien : https://maisondescarnets.hypotheses.org/533
  • Votre proposition sera envoyée par voie électronique, sous la forme d’un fichier Word ou Open Office Writer. Les illustrations seront envoyées aux formats jpg ou png.
  • Date limite de soumission : mardi 1er octobre 2019.
  • Adresse pour l’envoi : anelise.nicolier@orange.fr
  • La liste des membres du comité de lecture se trouve sur ce Carnet, dans l’onglet “Comités”.

Modalités de soumission des posters

Les posters seront exposés à l’occasion du colloque de Paray-le-Monial, le 5 octobre 2019.

Une maquette graphique est imposée afin d’uniformiser l’exposition, et l’Association des Amis de la Basilique se charge de l’impression des posters. Chaque poster contiendra :

  • Vos nom, prénom, photo.
  • Votre adresse mail, si vous le souhaitez.
  • Un titre (100 signes max. espaces compris).
  • Une introduction précisant le contexte et les problématiques de votre recherche (450 signes max. espaces compris).
  • Un paragraphe intitulé “Méthodologie” présentant les méthodes mises en oeuvre pour mener vos travaux (1700 signes max. espaces compris).
  • Un paragraphe “Résultats” soulignant l’apport de votre recherche (1250 signes max. espaces compris).
  • Quatre illustrations avec leur légende et la mention de l’auteur.
  • Le logo de votre institution de rattachement (université, école, laboratoire).

Votre proposition sera envoyée par voie électronique, sous la forme d’un fichier Word ou Open Office Writer. Les illustrations, votre photo et le logo seront envoyés aux formats jpg ou png. Date limite de l’envoi : mardi 20 août 2019. Adresse de l’envoi : anelise.nicolier@orange.fr


Anelise Nicolier

Chercheur associée Laboratoire ArAr. Docteur en histoire de l'art médiéval.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.