Bienvenue sur le carnet parodien d’histoire de l’art et d’archéologie

En 1992, à l’occasion du 9ecentenaire de la basilique de Paray-le-Monial, un colloque de trois jours fut organisé sous le titre Basilique de Paray-le-Monial : l’histoire, l’art, la vie. Il réunit, entre autres, Christian Sapin, Marcel Pacaut, Raymond Oursel, Walter Berry, Franz Neiske et Maria Hillebrandt. L’impulsion était donnée : les Rendez-vous d’automne devinrent annuels à partir de 1998 à l’initiative de Nicolas Reveyron, professeur d’histoire de l’art et d’archéologie à l’Université Lyon 2, et grâce à l’investissement de l’association des Amis de la Basilique de Paray-le-Monial. Depuis, le colloque traite de l’architecture médiévale, civile et religieuse, sous tous ses aspects – formes, techniques, fonctions, décors – et pour l’ensemble de l’Europe occidentale. Les problématiques ont parfois amené une heureuse ouverture vers les périodes moderne et contemporaine et cet élargissement de la chronologie, en amont comme en aval, est aujourd’hui une volonté du conseil scientifique.

L’attachement à la période médiévale s’explique par le lieu même où se tient le colloque : Paray-le-Monial est une ville particulièrement emblématique pour traiter de l’architecture de cette époque. Elle abrite en effet une célèbre priorale romane édifiée à l’initiative de l’abbé de Cluny, Hugues de Semur. En outre, Paray se situe au cœur du Charolais-Brionnais, un pays d’art et d’histoire dont le riche patrimoine médiéval est renommé en France comme à l’étranger. Si les églises romanes de ce territoire retiennent l’attention des chercheurs depuis de nombreuses années, les châteaux ainsi que les bourgs monastiques et castraux sont des objets d’études plus récents et, au gré des recherches, c’est tout le paysage monumental du Moyen Age qui se dessine.

Le Carnet parodien d’histoire de l’art et archéologie répond à un triple objectif. D’abord, diffuser les actes du colloque et les posters exposés à cette occasion, mais aussi publier des articles de jeunes chercheurs en lien avec le thème annuel. Ensuite, tenir un journal de bord du projet de modélisation 3D des édifices majeurs de Paray-le-Monial. Enfin, proposer une actualité de la recherche en histoire de l’art et archéologie dans le sud de la Bourgogne.