Appel à contributions – Texte, image, illustration

Depuis 1998, le colloque de Paray-le-Monial réunit chaque année, en octobre, chercheurs, universitaires et professionnels du patrimoine autour de thèmes liés à l’histoire de l’art et à l’archéologie en Europe occidentale. L’édition 2019 a innové avec :

  • La création d’un carnet de recherche hébergé par la plateforme Hypothèses et intitulé Carnet parodien d’histoire de l’art et archéologie 
  • Un appel à publications ouvert à tous, mais particulièrement aux jeunes chercheurs (masterants, doctorants, jeunes docteurs) invités à proposer un article en lien avec le thème du colloque. Les articles retenus par le comité de lecture sont publiés dans le Carnet.

Thème de l’édition 2022 : Texte, image, illustration

Texte, image, illustration. Immense sujet. Pour le débrouiller, il faut en revenir à l’étymologie.

Texte, du substantif latin textus, qui est tissé : tissu, trame, et donc enchaînement d’évènements formant un récit. Un récit tissé avec des mots et des images. Et l’imaginaire du lecteur.

Illustration, du verbe latin illustrare : éclairer, mettre en lumière, donner de l’éclat. Au XIIIe siècle, illustration signifie apparition. Aujourd’hui, le terme désigne l’image qui apparaît dans le texte pour lui donner de la beauté et en éclairer le sens.

Image, du substantif latin imago : représentation, imitation, portrait, notamment des ancêtres, et, partant : ombre des morts. L’image, aujourd’hui, est d’abord le reflet d’un objet ou d’un être sur une surface polie : l’image appartient au processus de réflexion. L’image est aussi une représentation, depuis le simple graffiti jusqu’à l’idole, qui est image vivante sous une apparence inerte. L’image vient nous parler sans mots dire.

Le texte est donc mis en beauté par des illustrations qui font s’émouvoir l’imagination. Mais il s’installe aussi dans les images, à l’intérieur des enluminures, des vitraux, des sculptures, des pièces d’orfèvrerie. Il s’agit de signatures, de commentaires théologiques, de poèmes, d’éloges, du nom des personnages, d’avertissements… A Autun, le tympan signé Gislebertus me fecit porte, sous l’image des tortures de l’enfer, la menace : c’est bien ainsi que ça se passe !

Parfois, le texte devient image, sous la forme de calligramme. Bien avant Guillaume Apollinaire, les poètes alexandrins en ont créé en forme d’autel, de hache liturgique, de syrinx… Au IXe siècle, Raban Maur compose un ouvrage exaltant la sainte Croix : à chaque page, l’écrit recouvre une figure dont chaque élément découpe dans le texte un petit ensemble de mots, un sous-texte qui exprime une signification propre.

Texte, image, illustration : immense sujet qui, depuis l’Antiquité, a suscité les jeux les plus complexes et les plus somptueux.

Les propositions d’articles peuvent traiter de toutes les périodes mais doivent avoir pour cadre l’Europe occidentale.

Le programme du colloque vous donne un aperçu des thèmes pouvant être abordés.

Modalités de soumission des articles (date limite : 28/02/2023)

  • Les articles seront rédigés en français et ils seront publiés dans le Carnet au fil de l’eau entre octobre 2022 et avril 2023. Le Carnet possède un ISSN et est donc référencé dans le catalogue d’OpenEdition, le catalogue général de la BnF, WorldCat et ROAD.
  • Vous mentionnerez votre titre et organisme de rattachement.
  • Votre article contiendra 25 000 signes maximum espaces compris et 10 illustrations maximum (ces modalités peuvent être assouplies en concertation avec le comité de lecture).
  • Vous indiquerez la légende et l’auteur des illustrations (soyez vigilants sur les droits d’auteur). Toutes les illustrations devront être citées dans le texte comme suit : (fig. 5).
  • Les références bibliographiques apparaîtront en note sous la forme suivante :
    • Pour un ouvrage : Phalip, Bruno, Auvergne romane, Dijon, Faton, 2013
    • Pour un article : Arlaud, Catherine, Burnouf, Joëlle, « L’archéologie du bâti existe-t-elle ? », Les nouvelles de l’archéologie, 1993, n° 53-54, p. 67-69
  • Les articles étant destinés à une publication en ligne, nous vous remercions d’utiliser le système de double parenthèse pour les notes de bas de page. Dans votre texte, à l’endroit où vous souhaitez que l’appel de notes apparaisse, ouvrez une double parenthèse puis écrivez votre note puis fermez par une double parenthèse. Prenez soin de laisser un espace entre le texte et la première parenthèse ouvrante.

Plus d’explications en suivant ce lien : https://maisondescarnets.hypotheses.org/533

  • Votre proposition sera envoyée par voie électronique sous la forme d’un fichier Word ou Open Office Writer. Les illustrations seront envoyées aux format jpg ou png. Adresse de l’envoi : anelise.nicolier@gmail.com


Citer ce billet
Anelise Nicolier (2022, 3 septembre). Appel à contributions – Texte, image, illustration. Carnet parodien d'histoire de l'art et d'archéologie. Consulté le 22 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m8oz

Anelise Nicolier

Chercheur associée Laboratoire ArAr. Docteur en histoire de l'art médiéval.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Une réflexion sur « Appel à contributions – Texte, image, illustration »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.